Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player. Get Adobe Flash player


Le Vendredi 24 Novembre 2017 - Vous êtes ici : Accueil Actualité Actualité de l'athlétisme Championnats d'Afrique Marrakech d'athlétisme 2014: une édition riche en attractions (Round-up)
Championnats d'Afrique Marrakech d'athlétisme 2014: une édition riche en attractions (Round-up)

Championnats d'Afrique Marrakech d'athlétisme 2014: une édition riche en attractions (Round-up)

Marrakech, 15 août 2014 (MAP)- Le rideau est tombé jeudi soir au Grand stade de Marrakech sur les 19è championnats d'Afrique d'athlétisme séniors (10-14 août), qualificative à la Coupe Intercontinentale Marrakech 2014.

Au classement final de ces championnats, organisés pour la première fois à Marrakech et la deuxième au Royaume après Rabat en 1984,

l'Afrique du sud s'est adjugé le titre continental pour la cinquième fois (1992, 1993, 2004, 2006) avec dix-neuf médailles, dont dix en or.

 

La deuxième place est revenue au Nigeria avec 24 médailles, dont huit en or, tandis que le Kenya, troisième au classement, a remporté le plus grand nombre de médailles (25), dont 15 pour la seule journée du jeudi: l'or et l'argent au 20 km dames (respectivement pour Grace Wanjiru et Emily Ngii), l'argent au 20 km hommes (Samuel Gathimba), le bronze sur le 400 mètres haies dames (Francisca Koki), une d'or au lancer du javelot masculin (Julius Yego), une de bronze au 200 mètres masculin (Carvin Nkanata), les trois du 800 m dames (dans l'ordre Eunice Sum, Janeth Jepkosgei, Agatha Jeruto), l'or et l'argent en 5.000 m hommes (Caleb Mwangangi et Isaiah Koech), l'argent et le bronze au 1.500 m hommes (Asbel Kiprop et Ronald Kimpkemboi), l'argent au 4x400 dames et le bronze au 4x400 hommes.

La sélection marocaine, 9ème au tableau des médailles (1 or, 2 argent, 5 bronze), a régressé par rapport à la précédente édition (7ème avec 7 médailles dont 2 en or). Le métal jaune a été décroché par Rhizlane Siba en saut en hauteur qui, grâce à un bond de 1,80m, est devenue la nouvelle championne d'Afrique, devant l’Egyptienne Bassant Mosaad Mohamed (1,80m) et l’Ethiopienne Ariyat Dibow Ubang (1,78m).

Sur 10.000 mètres hommes, le Marocain Mustapha El Aziz a remporté l'argent avec un chrono de 28min11secet 36/100, derrière l’Erythréen Nguse Amlosom (28min11sec7/100). El Aziz est le troisième marocain à gagner une médaille en championnats d'Afrique sur cette distance après l'or de Khalid Skah en 1990 et celui de Brahim Boutayeb en 1988.

La deuxième médaille d'argent glanée par le Maroc est à mettre à l'actif de la sauteuse de perche Nisrin Dinar, auteur d'un saut de 3,80m, talonnant ainsi la Tunisienne Syrine Balti (4,10m), toujours détentrice du record des championnats (4,21m) depuis 2006. Les cinq médailles de bronze ont remportées par Salima El Ouali Alami sur 3.000 steeple avec un temps de 9min33sec02/100, Mouhcine Cheaouri ( saut à la perche) qui a réalisé un saut de 5,00m, Driss Barid (lancer du marteau) qui a effectué un lancer de 60,17m , Rabab Arafi, détentrice du record des championnats (4:05.80) depuis 2012, qui a signé un timing de 4min12sec/08/100 et Amina Mouden qui grâce à un lancer de disque long de 48,21m, a réussi à améliorer son record personnel (47,49).

La première journée de cet événement continental a été ponctuée par une bonne performance pour le Congo, dont le lanceur de poids Franck Elemba a décroché le bronze et la première médaille pour son pays depuis l'édition de 2004 à Brazzaville. La dernière médaille en bronze avait été remportée par Celestin Kengué en décathlon, il y a dix ans.

Avec son lancer à 18,74m, Franck Elemba a fini derrière les Sud-Africains Orazio Cremona (19,84m) et Jaco Engelbrecht (18,87m).

Du Côté du Burkina Faso, la première médaille d'or a été remportée par Laetitia Bambara, deuxième en 2012. Avec un lancer à 65,44m, Bambara a en effet devancé la Sénégalaise Amy Sène (64,46 m), double tenante du titre, et la Tunisienne Sarah Ben Saad (60,97m). C’est la quatrième médaille d’or du Burkina Faso dans l’histoire des Championnats d’Afrique d’athlétisme.

La deuxième journée a donné lieu à un formidable duel entre la Côte d’Ivoire et le Nigeria. Les deux nations d’Afrique de l’Ouest se sont expliquées en finales des 100 mètres femmes et hommes.

Blessing Okagbare a tout d’abord rappelé qu’elle était la patronne de la spécialité en Afrique. Vainqueur en 2010, mais vice-championne en 2012, la Nigériane a récupéré son titre sur 100m, avec la manière. Elle a battu sa grande rivale Murielle Ahouré (11 secondes 03) avec un temps-record de la compétition à la clé : 11 secondes.

La rivalité ivoiro-nigériane s’est prolongée chez les hommes. Wilfried Koffi Hua a vengé Murielle Ahouré en devançant les Nigérians Mark Jelks (10.07) et Edward Monzavous (10.16) et a battu le record national de Ben Youssef Meïté avec un chrono de 10 secondes 05.

La moisson de médailles pour la Côte d’Ivoire et le Nigeria s’est ensuite poursuivie en finale du 100 m haies. L’Ivoirienne Rosvitha Okou Bodjiho a fini deuxième d’un cheveu derrière la Sud-Africaine Rikenette Steenkamp (13.26, même chrono). La Nigériane Nichole Denby s’est adjugée le bronze, en arrivant un centième derrière.

En lancer du disque hommes, le Nigérian Stephen Mozia (57 mètres 11) a également pris le bronze, derrière les Sud-Africains Victor Hogan (62m87) et Russell Tucker (62m15).

En décathlon, la finale est revenue à l'Algérien Larbi Bouraada qui sort de deux années de suspension pour dopage. Avec 8.311 points (nouveau record de la compétition), il a battu le Tunisien Walid Nsiri et le Ghanéen Atsu Nyamadi.

Toujours chez les hommes, les Sud-Africains ont réussi un triplé en saut en longueur, avec Zarck Visser premier (8 mètres 08), Khotso Mokoena deuxième (8m02) et Rushwal Samaai troisième (7m84).

Enfin, sans surprise, le 5.000 mètres dames s’est résumé à un combat entre Ethiopiennes et Kényanes. L’Ethiopie a gagné avec la première place d’Almaz Ayana Eba (15 minutes, 32 secondes et 72 centièmes, nouveau record des Championnats d’Afrique malgré les 34 degrés de température) et la deuxième place de Genzebe Dibaba. La Kényane Janeth Kisa est sur le podium, contrairement à ses compatriotes Margaret Wangare et Mercy Cherono Koech, respectivement 4e et 5e.

Par ailleurs, la sélection sénégalaise est tombée trop bas à Marrakech et ce contrairement aux 18e championnats d’Afrique de Porto Novo 2012, au cours desquels elle a avait fini avec près de 8 médailles dont 3 or et trois titres de champions d’Afrique.

Le Sénégal n’a décroché qu’une seule médaille d’Argent grâce à Amy Séne qui, au passage, a perdu son titre de championne d’Afrique de lancer du marteau, au profit de la Burkinabé Laetitia Bambara.

En effet détentrice du record africain du lancer de marteau (69,70m), Amy Séne a fini deuxième avec un jet de 64,66m contre 65,44 m pour la nouvelle championne d’Afrique du Burkina.

Dans la même veine qu’Amy Séne, le Sénégal a aussi perdu son titre de champion d’Afrique en longueur jusque là détenu par Ndiss Kaba Badji, qui, avec un saut de 7,61m en finale, a terminé 8e très loin de ses 7,81m en série et qui lui avaient permis de gagner l’Or au Bénin.

En finale du 100 m haies, Gnima Faye et Adja Arête Ndiaye qui s’étaient qualifiées en grandes pompes pour les finales, ont fini respectivement 5e et 6e.

Au lancer du javelot féminin, la Sud-Africaine Sunette Viljoen a écrasé la concurrence avec un jet à 65 mètres 32, record de la compétition. C’est le quatrième titre continental de Viljoen après 2004, 2008 et 2010.

Au lancer de marteau masculin, la prestation la plus notable est venue de l’Egyptien Mostafa Al Gamel qui a battu le record de la compétition, avec un jet à 79 mètres 09. Le détenteur du record d’Afrique a nettement devancé le Sud-Africain Chris Harmse, le sextuple champion d’Afrique âgé de 41 ans, et le Marocain Driss Barid.

Lors de la dernière journée, la Côte d'Ivoire a obtenu deux médailles d'or. Sur 200 mètres dames grâce à Murielle Ahouré, médaillée d'argent sur 100 et 200 mètres aux championnats du monde 2013 dames et chez les hommes grâce à Wilfried Koffi, qui, après sa victoire sur 100 mètres, est devenu le premier à réussir un doublé 100-200 aux championnats d'Afrique depuis le Namibien Frankie Fredericks à Tunis en 2002.

"Avoir la médaille d'or et le record national du 100 mètres, puis la médaille d'or et le record national du 200, ma saison est gagnée", s'est-t-il réjoui.

L'autre nation satisfaite par cette cinquième et dernière journée des championnats est le Cameroun, qui a décroché ses deux premiers titres de la compétition en triple saut par Joëlle Mbumi (nouveau record personnel avec 14,02 m) et au lancer de poids d'Auriol Dongmo, qui a établi un nouveau record du Cameroun (16,84 m).

A noter, enfin, que la victoire d'Ayanleh Souleiman sur 1500 mètres permet à Djibouti d'obtenir sa première médaille d'or africaine depuis celle d'Ahmed Salah sur marathon en 1985 au Caire.

Ces championnats se sont achevés par une cérémonie de clôture lors de laquelle le président de la Confédération africaine d'athlétisme (CAA), Hamad Kalkaba Malboum, a remercié les organisateurs ainsi que le gouvernement du Royaume du Maroc grâce auxquels les championnats d'Afrique de Marrakech ont connu un franc succès.

Au cours de cette cérémonie, le drapeau de la CAA a été remis à l'Afrique du Sud hôte de la prochaine édition en 2016.

Les deux meilleurs athlètes de chaque continent (Afrique, Amériques, Asie-Pacifique et Europe) dans chaque discipline disputeront la Coupe Intercontinentale (13-14 septembre).

 

PARTENAIRES & SPONSORS

AGENDA

Aucun événement




Copyright © 2012 Fédération Royale Marocaine d'Athlétisme - FRMA - Tous droits réservés | Développé par RIBATIS